Dirofilariose

Aller en bas

Dirofilariose

Message  Invité le Mar 15 Juil 2008 - 14:11

MALADIE DU VER DU CŒUR

Quelle est la cause de cette maladie?

La
maladie du ver du cœur (dirofilariose) est une très grave maladie qui
peut être fatale au chien. Elle est causée par un ver appelé
Dirofilaria immitis.

On retrouve les vers du cœur dans le cœur
et les gros vaisseaux adjacents du chien infecté. Le ver femelle mesure
entre 15 et 40 cm (6 à 14") de long et 5mm (1/8 de pouce) de large; le
mâle est deux fois moins grand que la femelle. Un chien peut héberger
jusqu'à 300 vers.

Comment les vers du cœur se rendent-ils jusqu'au cœur?

Les
vers adultes vivent dans le cœur et les artères pulmonaires des chiens
infectés. On en retrouve, mais rarement, dans d'autres parties du
corps. Ils peuvent vivre jusqu'à cinq ans et, pendant ce temps, le ver
femelle produit des millions de rejetons (microfilaires).
Ces
microfilaires vivent dans la circulation sanguine, principalement dans
les petits vaisseaux sanguins. Ce ver du cœur immature ne peut se
développer complètement dans le chien; le moustique est indispensable
pour certaines phases de son cycle de vie. Les microfilaires ne sont,
par conséquent, pas infectieuses (elles ne peuvent pas atteindre l'âge
adulte) dans le chien, cela ne les empêche pas de causer des problèmes.

La microfilaire peut être transmise par 30 espèces de moustiques différentes.
Le
moustique femelle ingère des microfilaires en piquant un chien infecté
pour se nourrir de son sang. Par la suite celles-ci se développent
pendant 10 à 30 jours dans le moustique puis se rendent dans sa bouche.
Les microfilaires sont alors au stade de larve infectieuse, parce qu'à
partir de ce stade elles peuvent atteindre l'âge adulte lorsqu'elles
accéderont à un chien.
Le moustique pique, pour se nourrir de
nouveau, un chien à l'endroit où le poil est le plus fin. Toutefois, le
chien à poil long n'est pas pour cela à l'abri des vers du cœur.

La
larve, une fois la phase infectieuse atteinte, entre dans la
circulation sanguine et se dirige vers le cœur et ses vaisseaux
adjacents, où elle atteindra la phase adulte en 2 à 3 mois et
commencera à se reproduire, complétant ainsi son cycle vital.

Où trouve-t-on les vers du cœur?

Les vers du cœur du chien se retrouvent dans le monde entier.
Aux États-Unis, leur présence se limitait, dans le passé, dans les
régions du Sud et du sud-est. Maintenant la maladie se répand jusqu'au
Canada, particulièrement dans les régions à forte prévalence de moustiques.

Comment les chiens s'infectent-ils?

La
maladie du ver du cœur du chien ne se transmet pas d'un chien à
l'autre. Un hôte intermédiaire, le moustique, est nécessaire à la
transmission de la maladie. La dissémination de la maladie par
conséquent, coïncide avec la saison des moustiques. Le nombre de chiens
infectés et la durée de la saison des moustiques corrèlent avec
l'incidence de la maladie du ver du cœur dans une région donnée.

Il faut plusieurs mois avant que le chien montre des signes extérieurs de l'infection.
Par conséquent, la maladie est détectée le plus souvent sur des chiens de 4 à 8 ans.
La maladie est rarement détectée chez un chien de moins d'un an car il
faut à la larve jusqu'à 7 mois pour atteindre la phase adulte à partir
du début de l'infection du chien.

En quoi les vers du cœur sont-ils nocifs pour le chien?

Vers adultes:
Les
vers adultes obstruent le cœur et les principaux vaisseaux sanguins
adjacents. Ils perturbent l'action des valvules cardiaques.
L'obstruction
des principaux vaisseaux provoque une réduction du flot sanguin dans
les organes, les poumons, le foie et les reins en particulier, ce qui
se traduit par une déficience de fonctionnement de ces organes.

La plupart des chiens infectés par les vers du cœur peuvent rester jusqu'à deux ans sans montrer de signe de la maladie.
Malheureusement
lorsque les signes apparaissent la maladie est très avancée. Les signes
cliniques dépendent de la quantité de vers présents, de leur
localisation, depuis quand ils sont présents et de l'importance des
dommages que les vers adultes et les microfilaires ont causés dans le
cœur, les poumons, le foie et les reins.

Les signes les plus évidents se manifestent sous forme de toux profonde, sèche, chronique, essoufflement, faiblesse, nervosité, apathie et manque de résistance.
La plupart de ces signes sont plus apparents après l'effort, et peuvent provoquer des défaillances chez certains chiens.

L'écoute des poumons et du cœur au stéthoscope révèle des bruits pulmonaires et cardiaques anormaux.
Les
cas avancés montrent de l'insuffisance cardiaque qui se manifeste par
un ballonnement de l'abdomen et l'enflure des membres qui sont le
résultat d'une accumulation de liquide. On peut aussi noter une perte
de poids, une mauvaise condition et de l'anémie.

Les chiens sévèrement infectés peuvent mourir subitement au cours d'un exercice ou d'un état d'excitation.

Microfilaires (vers juvéniles):
Les microfilaires circulent dans tout l'organisme mais restent principalement dans les petits vaisseaux sanguins.
Comme
elles sont aussi larges que ces petits vaisseaux elles peuvent y
bloquer la circulation du sang. Les cellules qui sont irriguées par ces
vaisseaux vont manquer de nutriments et d'oxygène qui sont
naturellement apportés par le sang. Les premiers organes affectés sont
les poumons et le foie.

La destruction du tissu pulmonaire
provoque de la toux. La cirrhose du foie cause la jaunisse, l'anémie et
une faiblesse généralisée. Cet organe est essentiel pour que l'animal
se maintienne en santé. Les reins peuvent aussi être affectés, ce qui
peut conduire à un empoisonnement de l'organisme.

Comment diagnostique-t-on l'infection par le ver du cœur?

Le
plus souvent le diagnostic de la maladie du ver du cœur est posé à
partir d'un test sanguin qui peut se faire à l'hôpital vétérinaire. Il
est essentiel de procéder à diverses démarches diagnostiques, surtout
sur les cas plus avancés, afin d'évaluer la capacité du chien à
supporter un traitement contre les vers du cœur. Nous vous dirons, en
fonction du cas, avant de commencer le traitement, quelles démarches
devront être entreprises.


Comment traite-t-on les chiens contre la dirofilariose?

Il y a toujours un risque à traiter les chiens contre les vers du cœur, toutefois, les cas fatals sont rares.
Le
produit utilisé contient de l'arsenic. La quantité d'arsenic est
suffisante pour tuer les vers du cœur et sans danger excessif pour le
chien. Néanmoins, les chiens dont les fonctions rénales ou hépatiques
sont altérées peuvent avoir de la difficulté à métaboliser et éliminer
l'arsenic. Malgré cela nous arrivons tout de même à traiter avec succès
plus de 95% des chiens infestés par le ver du cœur.

Il nous
arrive de voir des chiens souffrant de dirofilariose très avancée. Ce
qui signifie que la présence des vers du cœur a été suffisamment longue
pour causer des dommages considérables au cœur, aux poumons, aux
vaisseaux sanguins, aux reins ou au foie.
Quelques uns de ces cas
sont tellement avancés qu'il est préférable de traiter l'organe affecté
plutôt que de chercher à éliminer les vers du cœur. On ne peut espérer
que quelques semaines ou quelques mois de vie pour de tels chiens.

Traitement vermifuge contre le ver adulte.

Un
médicament vermifuge contre les vers adultes est injecté deux jours de
suite. Il détruit les vers adultes localisés dans le cœur et les
vaisseaux adjacents pendant une période de 30 jours.

Un repos complet doit être observé après le traitement.

Quelques vers adultes sont détruits dans les premiers jours et commencent à se décomposer; les autres mourront dans le mois.
Les
produits de leur désagrégation sont transportés dans les poumons où ils
se déposent dans les petits vaisseaux sanguins d'où ils sont
éventuellement réabsorbés par l'organisme.
Cette période est
critique et il est essentiel d'éviter tout exercice au chien pendant le
mois qui suit le traitement. La première semaine qui suit le traitement
est très critique parce que c'est la semaine pendant laquelle les vers
sont détruits.
On pourra noter de la toux pendant 7 à 8 semaines après le traitement chez les gros chiens.

Si
le chien a une forte réaction dans les semaines qui suivent le
traitement il faut le soigner immédiatement, par contre, ces réactions
sont rares. Si le chien démontre une perte d'appétit, une difficulté à
respirer, une forte toux, une toux avec rejet de sang, de la fièvre
et/ou de la dépression, il faudrait nous le mentionner au plus tôt.
Il
est souhaitable, dans de tels cas de procéder à un traitement
antibiotique, de faire observer un repos complet dans la cage,
d'établir un traitement de soutien comme une fluidothérapie.

Traitement vermifuge contre les microfilaires.

Environ
un mois après le traitement contre les vers adultes, le chien doit
revenir à l'hôpital pour le traiter contre les microfilaires.
Ce
jour-là, le chien doit rester à l'hôpital. Sept à dix jours plus tard,
nous effectuerons un test afin de nous assurer qu'il n'y a plus de
microfilaires. Si elles ont toutes été détruites, on peut considérer le
traitement comme complété. S'il en reste encore dans le sang il faudra
procéder à un autre traitement contre les microfilaires.

Dans
certains cas, l'infection par les vers du cœur est "occulte", ce qui
signifie qu'il n'y a aucune microfilaire dans le sang. Dans ce cas, le
traitement contre les microfilaires qui est effectué à 30 jours n'est
pas nécessaire.

Autres traitements.

Chez les
chiens souffrant de dirofilariose sévère il pourrait être nécessaire de
traiter avec des antibiotiques, diètes spéciales et diurétiques pour
éliminer les accumulations de liquide, et des médicaments pour
améliorer la condition cardiaque, avant de traiter contre le vers du
cœur.

Les chiens souffrant de cardiopathies sévères peuvent
avoir besoin d'un traitement à vie contre l'insuffisance cardiaque,
même après l'élimination des vers du cœur. Ce traitement comprend des
diurétiques, une médication pour la condition cardiaque, de l'aspirine
et des diètes à basse teneur en sel et protéines.

Réponse au traitement.

Les
maîtres sont généralement agréablement surpris par le changement de
comportement de leur chien après le traitement contre les vers du cœur,
spécialement si le chien a montré des signes de dirofilariose.
Le chien retrouve sa vigueur et sa vitalité, son appétit s'accroît et il reprend du poids.

Comment peut on prévenir cette maladie pour éviter que cela ne se reproduise?

Quand un chien a subi un traitement de la dirofilariose avec succès
vous ne pouvez pas en rester là et relaxer parce que le chien peut être
infecté de nouveau. Il est alors essentiel de commencer un traitement
préventif de la dirofilariose.
Nous avons trois médicaments
différents à notre disposition pour prévenir l'infestation par les vers
du cœur. L'un est présenté sous forme de comprimés à croquer qu'il faut
donner quotidiennement, les deux autres sont des comprimés à croquer
qui sont donnés une fois par mois. Les trois produits sont absolument
sans danger et très efficaces.
Leur coût est comparable. Un de ces produits doit être utilisé tout de suite après la fin du traitement contre la dirofilariose

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Dirofilariose (appelée aussi "maladie des vers du coeur")

Message  Anne le Ven 16 Fév 2018 - 13:29

LA DIROFILARIOSE CHEZ LE CHIEN

Cette maladie est potentiellement très grave
La dirofilariose canine est due à la transmission d'un parasite interne (Dirofilaria immitis) par un moustique (Culex pipiens).
L'autre nom de cette affection : « maladie des vers du coeur », laisse deviner l'impact de la dirofilariose.

Qu'est-ce-que la dirofilariose ?

La dirofilariose est une maladie cardiaque du chien que l'on rencontre un peu partout dans le Monde, dans les zones tropicales mais aussi dans certaines zones au climat tempéré. Le Sud de l'Europe est concerné, notamment la côte méditerranéenne et le Nord de l'Italie. Il existe aussi des quelques cas dans les Dombes par exemple.

Cette maladie est due à un ver rond, Dirofilaria immitis, qui parasite le cœur du chien. Ce ver est transmis au chien par la piqûre de certains moustiques. Suite à la piqûre d'un moustique infecté, une larve (microfilaire) pénètre sous la peau du chien et évolue, puis migre vers le cœur une fois adulte et s'installe dans les artères pulmonaires. Ils vont ainsi gêner le fonctionnement du cœur et entraîner à long terme, ou, en cas d'infestation massive, un syndrome hémolytique grave qui relève de l'urgence ou encore une obstruction de la veine cave.

Quels sont les signes de la maladie ?

Les signes apparaissent généralement plusieurs mois après la piqûre infectante, voire des années après seulement. Elle se traduit par des problèmes cardiaques (insuffisance cardiaque droite) et respiratoires : toux, difficultés respiratoires, fatigue, syncopes à l'effort, perte de poids et fonte musculaire, épanchement abdominal et parfois thoracique, problèmes rénaux

Le syndrome « veine cave » est une forme particulièrement grave de la maladie, lorsque l'infestation est massive. Les signes sont variés : anorexie, léthargie, affaiblissement, ictère (jaunisse) ou muqueuses pâles, hémoglobinurie (urines sombres), tachycardie.

Le diagnostic se fait en fonction des signes cliniques, des résultats des examens sanguins et du contexte épidémiologique. Le vétérinaire peut aussi rechercher des micro-filaires dans le sang ou faire un test sérologique.

Cette maladie est-elle grave ?

Cette maladie est très grave si les signes sont déjà avancés, et les séquelles sont importantes même en cas de réussite du traitement.

Il existe des traitements pour éliminer ces vers, mais ils ne sont pas sans danger, car la destruction des vers entraîne des réactions de l'organisme : fatigue, anorexie, fièvre, toux, risque de thrombose. De plus, les injections sont douloureuses et peuvent entraîner des problèmes locaux.
L'animal traité devra rester au repos le plus complet possible pendant au moins un mois voire davantage.

Comment protéger mon chien ?

Cette maladie étant potentiellement très grave et d'évolution lente, il est préférable de s'en prémunir.
Pour cela, des précautions sont nécessaires :

- éviter les sorties crépusculaires en zone contaminée
- éviter les marais et autres lieux humides si possible, notamment à la tombée de la nuit
- mettre des moustiquaires aux fenêtres

Le meilleur moyen reste toutefois le traitement prophylactique : le vétérinaire pourra vous prescrire un médicament préventif avant de partir en vacances dans le pourtour méditerranéen ou dans les tropiques. Il s'agit de comprimés qui protègent votre compagnon pendant un mois.


Remarques perso
- les chats sont bien moins affectés par cette maladie
- la Serbie était jusqu'il y a quelques années indemne, le réchauffement climatique a maintenant changé la donne car les moustiques, vecteur de la maladie, remontent de plus en plus vers les régions septentrionales
- plus tôt le "patient" est pris en charge, plus grandes sont ses chances de guérir
avatar
Anne

Féminin
Nombre de messages : 7588
Age : 53
Localisation : 67
Date d'inscription : 05/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum