Quelques définitions.

Aller en bas

Quelques définitions. Empty Quelques définitions.

Message  Invité le Mar 1 Juil 2008 - 21:51

Quelques définitions...
Quelques définitions. 367490im7

1) VEGETARIEN :
Le "vrai" végétarien ne mange AUCUNE chair animale, ni aucun ingrédient ayant nécessité la mort de l'animal, ni aucune préparation contenant de la chair animale ou contenant un ingrédient ayant nécessité la mort de l'animal.
Par conséquent, le "vrai" végétarien, respectueux de toute vie animale, ne se nourrit pas non plus de poissons - que ceux-ci soient sauvages ou d'élevage et quelqu'ait pu être la méthode de pêche - ni leur chair, ni leur huile, ni leur laitance, ni leurs oeufs (oeufs de lumps et oeufs d'esturgeons [caviar] inclus).
Tous les autres animaux marins sont également exclus du repas du "vrai" végétarien : poulpes, calamars, oursins, crevettes grises ou roses, coquilles St-Jacques, huitres, moules et tous coquillages. Ainsi que tous crustacés tels que : crabes, homards, langoustes, araignées de mer, langoustines, écrevisses, etc.
Sans oublier les grenouilles et les escargots.
Tous les oiseaux, sauvages ou d'élevage, de l'autruche jusqu'au pigeon, du faisan à la perdrix, de la caille à l'ortolan, en passant par tous les oiseaux de la basse-cour (dindes, pintades, poulets, poules, chapons, oies, canards, etc) sont bien évidemment également exclus du repas végétarien.
Il est donc clair que toute pièce de viande, chair, poissons, crustacés, et tous ingrédients obtenus à la suite de l'abattage de quelque animal que ce soit sont proscrits du menu végétarien.
Cependant, quelques aliments semblent encore semer le doute dans l'esprit de certains employés de restauration et de l'industrie alimentaire, de bonne foi mais sans doute mal informés, qui les classent généralement parmi les produits d'origine non animale, (donc d'origine végétale ?...). Il s'agit souvent des produits suivants :
Cuisses, nuggets ou blanc de poulet, saindoux, graisse d'oie ou de canard, foie gras et autres pâtés de foies ou de campagne, saucissons, saucisses, bouillon de poule ou de mouton, jambon de Paris, de Bayonne ou d'ailleurs, jambonneau, ventrèche et petits lardons, miettes de thon ou de crabe, sardines, harengs saurs et anchois, bâtonnets de surimi, sushis au poisson ou au crabe, moules et crevettes, oeufs de lumps, gélatine, etc, etc.
Il est bien évident que tous ces produits n'ont rien de commun avec le règne végétal ; ils sont tous d'origine animale et leur obtention a, sans exception aucune, nécessité la mort de l'ANIMAL ! Les végétariens ne les consomment pas.
D'autre part, certaines personnes se disant (à tort) "végétariennes" consomment du poisson. Selon leur logique particulière, la chair de poisson ne serait donc pas de la chair animale... ou le poisson ne serait pas un animal... Ces personnes se réfèrent peut-être au Jour de Pénitence des pratiquants catholiques, le vendredi "jour du poisson", durant lequel ceux-ci sont censés remplacer dans leur assiette la viande par du poisson...
Quoi qu'il en soit, il est bien évident qu'aucun animal, qu'il soit terrestre, aérien ou marin (à part peut-être les éponges...), n'est un végétal ! (Mr de La Palisse n'aurait pas dit mieux...).
2) VEGETALIEN :
Le végétaLien pousse encore plus loin le raisonnement du végétaRien. Son grand respect de tous les êtres vivants et/ou sa compassion pour tout ce qui vit et souffre lui font refuser de consommer tout ingrédient d'origine animale. Il ne mange donc évidemment aucune chair animale, ni charcuterie, ni poisson, ni coquillages ou crustacés, MAIS AUSSI il ne consomme ni oeufs, ni lait, ni beurre, ni laitages, ni fromages, ni miel ou autres produits de la ruche, ainsi que toutes préparations contenant ces produits.
Le végétaLien doit absolument complémenter ses repas d'une manière régulière en vit.B12 (*), vitamine indispensable à la vie, ne se trouvant que dans les aliments issus du règne animal. La vit.B12 contenue dans les végétaux l'est soit en quantité trop insignifiante, soit est non assimilable. Le végétaLien doit également veiller à bien équilibrer et bien diversifier ses repas. Le risque de carences est important, la consultation d'un professionnel spécialiste en nutrition s'impose et l'observance de ses conseils est absolument nécessaire.
Le végétaLien poursuivant ce cheminement éthique, deviendra rapidement un "VEGAN" en ce sens qu'il s'abstiendra également de porter ou d'utiliser dans sa vie tout produit d'origine animale tel que : le cuir, le daim, la laine, la corne, la soie, les plumes, et tout produit contenant des ingrédients d'origine animale (cosmétiques, shampooings, médicaments, etc). De plus, il ne participe ni n'assiste à aucun sport ou spectacle utilisant des animaux : corrida, chasse, chasse à courre, combat d'animaux, cirque animalier, delphinarium, équitation, hippisme, balade en calèche, zoos, etc.
(*) Lire au sujet de la vit. B12 les infos très intéressantes en français de la ANDREWS UNIVERSITE/Nutrition Department, sur : http://www.andrews.edu/NUFS

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum